Conseils aux entreprises et usines






Certaines installations professionnelles peuvent générer un champ électromagnétique d'une forte intensité (soudeuses haute fréquence, fours à induction, imagerie par résonance magnétique…), et certaines activités professionnelles impliquent une exposition à des niveaux supérieurs aux expositions générales (proximité d'antennes de télécommunication, fours industriels à micro-ondes...), ce qui nécessite de déterminer et d'évaluer les risques potentiels pour la santé des travailleurs exposés.
Les effets biologiques observés dépendent de la fréquence et de la puissance du champ électromagnétique : ce sont des effets thermiques d'augmentation de la température des tissus pour les champs de haute fréquence (radars, antennes de la télécommunication, téléphone portable), des courants induits dans le corps humain qui perturbe le système nerveux ou cardiaque dans le cas des champs électromagnétiques de basse fréquence (équipements et appareillages électriques, lignes à haute tension).
A part certains employés qui possèdent des dispositifs médicaux implantés qui sont particulièrement exposés à leur dysfonctionnement (stimulateur cardiaque…) et les rares expositions longues et de fortes intensités pouvant provoquer des brûlures, les experts n'identifient pas d'autres effets directs pathologiques significatifs à court terme, hormis ceux émanant de la sensibilité de chacun (nausées, vertiges, palpitations, effets visuels et nerveux) qui seraient de cause essentiellement psychologique.
Aucun effet à long terme n'est avéré avec certitude à ce jour, et de nombreux travaux sont en cours pour évaluer l'éventuelle nocivité d'une exposition professionnelle continue aux champs électromagnétiques (risques de cancers et pour les fœtus ?).
Des effets indirects peuvent survenir suite à des courants de contact, avec un objet métallique qui se trouve placé dans le champ électromagnétique, ce qui provoque un choc électrique.
Il existe aussi d'autres effets indirects des champs électromagnétiques sur la sécurité au travail, car ils perturbent les télécommandes des machines ou engins.
Un décret de 2002 fixe les limites d'exposition de la population aux champs électromagnétiques émis par les équipements des réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques, mais il n'existe pas encore de réglementation française spécifique concernant l'exposition des travailleurs aux champs électromagnétiques et la référence est la directive européenne 2004/40/CE et son avenant 2008/46/CE applicable en 2012, énonçant les prescriptions minimales de sécurité.
La prévention de l'exposition aux champs électromagnétiques des travailleurs passe par le blindage des équipements, machines ou locaux, le choix de procédés moins émissifs et/ou avec réduction de puissance, l'éloignement des opérateurs des sources d'émission, et éventuellement la protection individuelle (vêtements en tissu métallisé) pour les travailleurs ponctuellement très exposés. Les porteurs d'implants actifs ou passifs et les femmes enceintes doivent être particulièrement informés de ne pas pénétrer dans les zones de champs électromagnétiques intenses définis par le médecin du travail, avec une signalisation adéquate.
Les principaux risques d'exposition professionnelle aux champs électromagnétiques
Les champs électromagnétiques sont de plus en plus présents dans notre environnement au fur et à mesure que se développent les réseaux électriques et de télécommunications (radio, télévision, téléphonie mobile) et l'utilisation d'appareils tels que les fours à micro-ondes.



A SUIVRE: Eoliennes



ATTENTION AUX ARNAQUES




   






Entreprises


Copyright © 2012. Tous droits réservés.
Entièrement réalisé par Josyane JOYCE
www.josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.nos18ansenmai68.com
www.tradi-cuisine.com
www.editions-josyanejoyce.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.joyce-voyance.com
www.joyce-reves.com
www.legende-des-siecles.com