Les transports du futur

::**

Transport par tube "Hyperloop"


L'Hyperloop, parfois stylisé Hyperl∞p, est un projet de recherche industrielle, lancé en 2013 par Elon Musk.
Schéma d'une capsule de l'hyperloop. Elle se divise en 3 compartiments: à l'avant un compresseur d'air, au centre le compartiment pour les passagers (2×14=28) et à l'arrière un compartiment pour les batteries. La capsule repose sur des skis à partir desquels de l'air est propulsé.
Dans son concept initial, l'Hyperloop consiste en un double tube surélevé dans lequel se déplacent des capsules transportant des voyageurs et/ou des marchandises. L'intérieur du tube est sous basse pression pour limiter les frictions de l'air. Les capsules devaient se déplacer sur un coussin d'air généré à travers de multiples ouvertures sous les patins des skis sur lesquels elles reposent, mais l'idée a été abandonnée car ce n'était pas réalisable. Finalement, les capsules seront sur-élévées par sustentation magnétique, ce qui réduit encore les frottements. Les capsules sont propulsées par un champ magnétique généré par des moteurs à induction linéaires placés à intervalles réguliers à l'intérieur des tubes.
Selon ses promoteurs, un tel système installé entre le centre de Los Angeles et le centre de San Francisco permettrait de relier les deux villes en moins de 30 minutes, soit le parcours de 551 kilomètres à plus de 1 102 km/h, plus rapide qu'un avion qui parcourt cette même distance en 35 minutes à la vitesse de 885 km/h. L'accélération maximum qui semble retenue pour le moment serait de 1 g.
En pratique, la vitesse de la capsule est limitée par celle du son (un nombre de Mach sensiblement inférieur à 1 permet un écoulement facile de l'air autour de la capsule), qui dépend de la pression et donc du niveau de vide du tube.
Pour le développement de l'Hyperloop, Elon Musk encourage l'aspect open source et collaboratif, et il n'a volontairement déposé aucun brevet.
En 2016, plusieurs sociétés6 travaillent sur le développement de la technologie : Hyperloop One (anciennement Hyperloop Technologie Inc.), Hyperloop Transportation Technologies (HTT), lancée par l'Allemand Dirk Ahlborn et la société canadienne Transpod.
France
Plusieurs projets ont été lancés. Entre Lyon et Saint-Étienne, le projet Hyperloop Lyst, mené avec l'école des Mines de Saint-Étienne, permettrait de relier les deux villes en 5 à 10 minutes.
Dès 2008, le projet Lysette, Lyon Saint-Étienne Transport Express, sur base Swissmetro, toujours entre Saint-Étienne et Lyon, devait permettre de relier Lyon à Saint-Étienne en 12 minutes.
Dès 2000, dans le cadre des TSVGV (Tubes sous vides à Grande Vitesse), un projet de liaison entre Lisbonne et Moscou appelée T88, devait relier ces deux villes en 6 heures (Tube GV) et 40 minutes en hyper vitesse (Tube HV). Cette ligne passait aussi par l'itinéraire Saint-Étienne - Lyon.
Un autre tube, le T8, devait assurer la liaison Londres - Bruxelles - Paris - Méditerranée, afin de désengorger la vallée du Rhône et l'A6, notamment.
Par ailleurs, Hyperloop Transportation Technologies a annoncé le 24 janvier 2017 l'installation d'un centre de R&D sur l'aérodrome de Toulouse Francazal. Il accueillera une trentaine d'ingénieurs et de doctorants.
Linéarité
La réalisation d'un Hyperloop nécessite de relever un certain nombre de défis techniques. En particulier les grandes vitesses et la proximité des capsules de transport avec les parois nécessite une linéarité du tube précise de l'ordre du millimètre. Les tubes posés sur pylônes ne doivent pas trop fléchir sous la contrainte et les dilatations et contractions sous l'effet des variations de température doivent être précisément contrôlées. Ces problèmes sont moins importants dans le cas d'une construction souterraine3.
Sécurité

Le cloisonnement du tube ainsi que les dimensions restreintes pose la question de l'évacuation des passagers en cas de problème.
Mise sous vide
La mise sous vide poussée nécessaire de l'ordre d'un millibar est probablement la partie la plus énergivore et nécessite des systèmes de cloisonnement pour les entrées et sorties des passagers.
Flux d'air supersonique
Les concepts d'Hyperloop prévoient de voyager à vitesse subsonique. L'apparition de flux d'air supersonique générerait de fortes turbulences et vibration. En conséquence, le design du système doit s'assurer que cela ne peut pas se produire.
Vikipédia
hyperloop
La SNCF investit dans le projet de train du futur Hyperloop En savoir plus sur
https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/021899838446-la-sncf-investit-dans-le-projet-de-train-du-futur-hyperloop-


Copyright © 2012. Tous droits réservés.
Entièrement réalisé par Josyane JOYCE
www.josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.nos18ansenmai68.com
www.tradi-cuisine.com
www.editions-josyanejoyce.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.joyce-voyance.com
www.joyce-reves.com
www.legende-des-siecles.com