Le magnétisme

Plus complexe qu'il n'y parait



Traduire cette page :  de  


Le magnétiseur  

Don de guérisseur, devenez guérisseur-se

http://www.joyce-voyance.com/ledon/index.html

Entraînement pour les guérisseurs:

Le découvreur de l'électromagnétisme

Hands Christian Orsted , né le 14 août 1777 à Rudkøbing – mort le 9 mars 1851 à Copenhague),
C'est à Rudkobing au Danemark, que naquît Hans Christian Orsted le 14 août 1777. Ce dernier est reconnu en tant que brillant scientifique, pour ses travaux et découvertes portants essentiellement sur la relation entre l'électricité et le magnétisme. Hans Christian Orsted, dès sa plus tendre enfance marque un intérêt certain pour les sciences comme la chimie et l'histoire naturelle, mais s'intéresse aussi à la littérature. Plus tard, son père, un apothicaire l'oriente vers un cursus destiné à le faire pharmacien, chose se réalisant tout juste alors qu'il atteint ses 23 ans.
Egalement titulaire d'un diplôme de médecine, il aurait également pu envisager son avenir en tant que médecin ; sa passion pour la chimie le rattrapant, plus particulièrement pour les forces électromagnétiques, accompagné de son amour pour la philosophie de la nature, il embrassera donc une carrière entièrement dédiée à ses sacerdoces. Ceux-ci déclanchant et expliquant la majeure partie de ses réflexions, et son intérêt pour les travaux de Ritter sur le galvanisme. Hans Christian Orsted de retour de Paris, ou il rencontra Biot et Cuvier, travailla en en binome avec Ritter, et à la mort de ce dernier, devint son digne héritier. Les principales découvertes de Hans Christian Orsted, sont l'électromagnétisme, l'interaction entre l'électricité et le magnétisme, il découvrit la pipérine, en 1819. L'aluminium en 1825.
La pipérine a été découverte par Ørsted en 1819. On en trouve dans un champignon généralement présent dans les zones humides. C'est également le composé actif du poivre noir, blanc et du gris. La Pipérine est en partie responsable de la sensation de pseudo-chaleur lors de la consommation de poivre. Sur l'échelle de Scoville la pipérine est moins piquante (100 000 SHU) que la capsaïcine (15 000 000 SHU), le composant piquant des piments, mais plus que (6)-gingerol, le composé piquant du gingembre (60 000 SHU).
Les propriétés thérapeutiques de la pipérine sont particulièrement nombreuses:
En effet, la pipérine possède des propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires, hépato-protectrices (du foie). De plus, elle favorise l'absorption ainsi que la biodisponibilité de nombreuses molécules (vitamines, minéraux, médicament, polyphénols, etc... ) dans le corps. Certaines molécules, comme la curcumine, voient leur absorption multipliée par 20 lorsqu'elles sont associées à la pipérine. Voir toutes les notes sur le curcuma, elles sont très nombreuses!

Qu'est-ce que le magnétisme?

Josyane Joyce, magnétisme
http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf
Celui des pierres de lave
Le mot magnétisme provient du minerai de magnétite, oxyde de fer tout noir, que l'on trouve à l'état naturel sur toute la surface de la terre, mais particulièrement dans les zones éruptives (volcaniques) et qui a la faculté d'attirer le fer à distance.
Au Moyen Âge les Chinois, puis les Européens, découvrent d'autres propriétés curieuses de cette pierre que l'on appela Aimant, et pour cause : outre attirer le fer, si l'on frotte une aiguille du même fer sur cette pierre, l'aiguille devient à son tour un aimant. Il est ainsi possible de constituer une chaîne maintenue par une force invisible, force toujours utilisée en prestidigitation. En outre, lorsque cette aiguille aimantée est posée en équilibre sur un pivot, elle s'oriente toujours dans la même direction, celle du nord magnétique.
La capacité de ce qui devint la boussole à trouver le Nord avait de puissants relents de magie, et cet instrument fut d'abord utilisé pour prédire l'avenir. L'histoire ne dit pas si les prédictions étaient bonnes, mais dès l'an mille, peut être en désespoir de cause, les Chinois lui trouvèrent une autre fonction : permettre aux marins de tenir un cap en mer.

Celui de l'ambre
Une autre matière était aussi connue pour sa capacité d'agir à distance: l'ambre. Cette résine fossile solidifiée attire à elle, non pas le fer, mais tous les corps légers tels les brins de paille ou les cheveux, à condition d'être frottée avec un tissu ou de la laine (ou de la peau de chat, mais je n'ai jamais tué de chat...). Evidemment, en soi ce n'est pas très utile, mais ne nous moquons pas : frotter une règle en plastique et attirer les poils de bras de son voisin rencontre toujours un franc succès sur les bancs de la communale.



L'ambre frotté et l'aimant agissent-ils à distance, sans intervention du milieu qui les sépare du corps attiré? Ou bien émettent-ils quelque chose que nous ne voyons pas?
Petit à petit, la notion de magnétisme recouvrant tous les aspects d'action à distance, les vieux savants postulèrent logiquement l'existence d'un intermédiaire, quel qu'il soit, dans les chaînes d'actions. Et lorsqu'une action s'exerce dans un "champ d'action", justement, il n'est pas surprenant de voir naître l'analogie avec le comportement d'un "effluve", fluide, qui suinte, qui corrode, qui s'immisce. Et ce fut la naissance d'une vraie collection de ce genre de fluide, entre autres le phlogistique pour justifier le combustions, le calorique, pour expliquer les transferts de chaleur[5], l'éther pour trimbaler les ondes[6], et surtout le légendaire fluide vital. Certains de ces fluides furent des contes à dormir debout (alors qu'on recherchait des causes alitées...).
Hippocrate, Aristote et Galien firent autorité pendant plus de 1600 ans, et médecine galénique et physique aristotélicienne gouvernèrent si bien les modes de pensée que les chercheurs allèrent jusqu'à adapter leurs découvertes pour ne pas contredire les Anciens. Léonard de Vinci lui-même trafiqua ses dessins d'anatomie pour les faire coller à ceux de Galien....


Mais surtout, voici que l'on voit naître il y a plus de deux mille ans l'interprétation fluidique de la vie organique... et le miracle, c'est que ça marche encore!

http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf

Les "fluides'" des anciens deviennent Magnétisme

Magnétisme guérisseur
Comment la Science se contorsionna pour absorber les fluides, et vit naître le magnétisme animal
A la fin du XVIe siècle, William Gilbert (1544-1603) un anglais, s'intéresse à la boussole, car une connaissance approfondie de ses propriétés est nécessaire pour la navigation. Le magnétisme n'était pour Gilbert qu'un passe-temps, mais qu'il prit très au sérieux et lui coûta beaucoup d'argent.
Pour éviter la confusion entre l'action de l'ambre, qu'il considère comme une simple curiosité, et celle de l'aimant, porteuse d'applications pratiques, Gilbert est le premier, en 1600, à souligner clairement les différences entre les deux phénomènes.
un aimant attire seulement le fer, alors que l'ambre attire tous les corps légers ;
un aimant agit à travers un écran de bois ou de papier, pas l'ambre ;
un aimant possède deux pôles, pas l'ambre ;
l'humidité supprime l'action de l'ambre, pas celle de l'aimant ;
le magnétisme est une propriété liée à une seule substance, la magnétite (ou oxyde de fer). Par contre, d'autres substances que l'ambre, tels le verre, la résine, le soufre..., attirent également les corps légers après frottement.
Fort de cette dernière observation, Gilbert forge le mot "électrique" à partir du grec êlektron, qui signifie "ambre", pour qualifier la force d'attraction due au frottement. Il faillit choisir les mots "ambricité" ou "ambréïté" mais il a bien fait de s'abstenir. Dans son De Magnete, Physiologia nova, plurimis & argumentis, & experimentis demonstrata, (un des premiers livres de science) il tire la conclusion suivante : la force "électrique", qu'il appelle vertu électrique (vis electrica) et qui est arrêtée par les écrans, les flammes ou l'air humide, doit provenir d'effluves issus du corps frotté.
Quant à l'action de l'aimant sur le fer, en revanche, elle reste pour lui une action immatérielle, une mise en forme à distance de la matière dont il reconnaît le caractère mystérieux.
En passant, il se hasardera dans son 3ème livre (le De magnete en compte 6) à traiter des propriétés directionnelles de l'aimant, mais aussi des détails à propos de la magnétisation d'aiguilles et de la distribution du magnétisme dans une terrella (pierre de magnétite sphérique). Ses travaux sur cette dernière lui permirent de tirer une analogie avec le champ magnétique de la Terre, ce qui n'est pas rien, et à tenter une explication du géomagnétisme terrestre, avant de mourir.

http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf

Le Vitalisme

La théorie du vitalisme a été énoncée vers les années 1600. Elle consiste en une force vitale (que seuls posséderaient les organismes vivants) indispensable à la synthèse d'un produit organique c'est-à-dire un produit organisé, synthétisé par des organismes vivants.
Je vous le donne en mille : il faudra attendre plus de 200 ans que Friedrich Wöhler parvienne à synthétiser une matière organique en laboratoire, démontrant ainsi qu'une force vitale n'est pas nécessaire pour obtenir des produits synthétisés par des organismes vivants. Il synthétisera l'urée.
Un peu avant ses découvertes, son maître suédois Berzelius venait de déclarer de façon quelque peu malheureuse qu'on ne parviendrait jamais à préparer par voie synthétique des composés formés dans les organismes vivants. Il fallait pour cela une... “force vitale ” (vis vitalis). Berzelius s'est comme qui dirait "déchiré".
Notons que la distinction chimie organique – chimie minérale date de cette époque, et que ces termes devraient peut-être être revus...
Un siècle après les travaux de Gilbert, les phénomènes électriques sont encore considérés comme des effets mineurs.
**
http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf

On perd ou retrouve la boule?

Lavoisier, génial inventeur français
La Royal Society engage en 1703, sous la présidence de Newton, un constructeur d'instruments, Francis Hawksbee, qui va classer, entretenir et étudier tous les instruments inventés au XVIIe siècle: prisme pour décomposer la lumière, pompe à vide, microscope, télescope, thermomètre, baromètre...
Une boule de verre vidée de son air produit les fameuses lueurs lorsqu'elle est frottée avec la main. À tel point que, affirme Hawksbee, lorsque la boule est mise en rotation grâce à une roue tournée rapidement, la lumière émise permet de lire un livre dans une pièce non éclairée !
En outre, et c'est là qu'il reconnaît le caractère électrique du phénomène, la boule frottée attire les objets légers. Les attractions sont bien plus fortes qu'avec un simple morceau d'ambre frotté. On sent même les effets du "vent électrique" sur la peau (vieille image de l'"effluve"), et des fils disposés autour de la boule sont vivement repoussés et se dressent suivant ses rayons. Cette boule de verre frottée pendant qu'elle tourne est la première machine produisant des effets électriques importants.
Les lueurs produites dans la boule de verre de Hawksbee étaient dues à des décharges électriques se produisant entre deux points de sa surface. En fait, le vide n'était pas parfait dans la boule, où il restait un peu d'air raréfié. Les décharges dans les gaz raréfiés sont aujourd'hui utilisées pour l'éclairage. Selon le gaz utilisé dans un tube, on obtient des couleurs différentes: orange avec les lampes à vapeur de sodium (éclairage routier), bleutée avec les lampes à vapeur de mercure... tout cela grâce au baromètre.

http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf

Lavoisier et la Chaleur animale

Passons sur sa théorie de la formation des acides, qui amena progressivement Lavoisier à considérer l'eau comme une substance composée, et lançons-nous sur la piste qu'il traça vis à vis de la chimie organique: il compara la chaleur animale à celle des combustions vives, estimant que l'air fournissait l'oxygène et la chaleur, tandis que le sang véhiculait le combustible, restitué incessamment par les aliments. En 1783, il reprit la question avec Laplace. Tous deux mesurèrent les effets de la respiration d'un… cochon d'Inde, qu'ils comparèrent à la combustion d'une bougie, en utilisant une balance et un calorimètre.
" Lorsqu'un animal est dans un état permanent et tranquille, de telle sorte qu'après plusieurs heures le système animal n'éprouve point de variation sensible, la conservation de la chaleur animale est due au moins en grande partie, conclurent-ils, à la chaleur que produit la combinaison de l'oxygène respiré avec la base de l'air fixe que le sang lui fournit. "
La respiration, signala Lavoisier, est l'origine d'une combustion lente, analogue à celle du charbon. En 1787, Berthollet découvrit que l'azote était le principal constituant de l'ammoniaque, de l'acide prussique et des matières animales. Cette découverte ruinait les théories animistes et montrait définitivement que les êtres vivants ne formaient pas un domaine différent du reste de la nature, vérité qu'avait pressentie Lavoisier en étudiant la respiration et la chaleur animales.

http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf

Le magnétisme de Messmer

Magnétisme: MessmerLe magnétisme animal
Le Magnétisme Animal est considéré en effet par Mesmer comme un feu invisible qui ne peut pas être objectivé expérimentalement. Il ne peut pas être mesuré, ni pesé ou visualisé. Il ne peut être expérimenté que par les sens, ce qui n'est pas sans rappeler certains phénomènes thérapeutiques actuels qualifiés de "parallèles". En tant que thérapeutique privilégiée du système nerveux, le Magnétisme Animal entretient des rapports intimes avec la douleur. Le lien est tel que Mesmer prescrit la nécessité absolue de la "crise" pour assurer la guérison. Dans son mémoire de 1799, Mesmer nous décrit le mode de fonctionnement de cette " inflammation magnétique animale " Il justifie la logique de la crise en se référant à la tradition et en ayant recours aux théories mécanistes et vitalistes de cette fin de XVIIIème siècle.
Malgré son caractère irrationnel, cette découverte se proclame médecine universelle car, selon Mesmer, ce feu invisible plus subtil que l'éther imprègne et dynamise la matière. En tant qu'agent physique, il est le " fluide universel ", le support matériel des fluides animaux circulant dans l'espace comme dans le corps humain (cf. Galien). Il est en quelque sorte l'âme du Monde, le moteur pneumatique de cet "Homme-Machine" décrit par la médecine mécaniste. Il est le digne héritier du fluide alchimique, le substitut du défunt "phlogistique". Bref, nouvel-âge avant l'heure, Mesmer s'emballe un peu.
La thèse chimique vitaliste s'incarne ici au mieux : elle suggère l'existence d'un corps élastique immatériel, impondérable, atmosphérique, circulant dans l'espace. Ce fluide imprègne intimement la Nature pour la dynamiser et la transformer.
L'examen de la Commission Royale est sans appel : le Magnétisme Animal est une médecine de l'imagination et son agent thérapeutique est une supercherie. Ridiculisée par la Raison triomphante, cette médecine des sciences naturelles bascule dans les pseudo-sciences. Lavoisier, grand pourfendeur de ce mythe du feu invisible, écrit dans son traité élémentaire de chimie: "C'est sur les choses qu'on ne peut voir ni palper qu'il est important de se tenir en garde contre les écarts de l'imagination"
Soubresaut: le Fluide vital de Galvani

http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf

Conclusion provisoire

l'Histoire des Sciences permet de comprendre pourquoi les explications par les "fluides" sont si satisfaisantes intellectuellement. Notre préhension du monde porte le lourd poids des scientifiques ventrus qui firent au cours de l'Histoire notre système interprétatif : il n'est donc pas étonnant de voir que le magnétisme enseigné et le magnétisme animal, personnel, etc.… subsistent encore, même chez certains scientifiques. L'un est prédictif mais complexe, l'autre est archaïque et jusqu'à présent faux, mais intuitif : rien d'étonnant que, lorsque la vie nous confronte à un phénomène étrange, l'interprétation fantasmatique et intuitive prenne le pas (d'ailleurs, les 4 éléments font toujours rêver, suffit de regarder le cinéma).
L'épisode Mesmer est édifiant à cet égard, et s'il y aurait à redire des protocoles de l'époque, les conclusions auxquelles parviennent les commissions chargées d'investiguer sont transposables actuellement.

http://www.zetetique.fr/divers/Magnetisme%201.pdf

L'intolérance aux champs magnétiques


Pr Belpomme : "Un problème majeur"
Le professeur Dominique Belpomme est le président de l'ARTAC (association pour la recherche thérapeutique anticancéreuse). Ce groupe de recherche français est l'un des plus avancés sur la question des EHS en Europe.
"Cela fait un an que nous travaillons sur le syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques (le SICEM)" explique le scientifique. "En Europe, la population concernée est estimée de 1 à 10 %. C'est un problème de santé majeur, un véritable problème de santé publique!" Fatigue, insomnie, dépression, mais potentiellement aussi risques "de sclérose en plaques, ou bien de maladie d'Alzheimer chez des sujets jeunes" seraient liés à l'influence de ces champs.
"Aujourd'hui, nous sommes sûrs que ce sont de vrais malades". Des diagnostics rendus possibles grâce aux tests mis au point par l'association : encéphaloscan, tests biologiques, marqueurs sanguins.
"Nous avons la certitude que c'est l'addition des différentes sources de champs électromagnétiques des antennes relais, en passant par les lignes hautes tensions, la Wifi etc., qui provoque l'EHS".
"Lente prise de conscience"
Reste à  déterminer pourquoi certains en souffrent et d'autres non. "Nous avons une hypothèse de recherche impliquant les magnétosomes, des micro-électro aimants que nous avons dans le cerveau".
"La prise de conscience est lente mais elle commence. Plus de 100 communes ont déjà décidé de revenir à des zones de 0.6 volts/mètre. On peut se demander si le Grenelle va permettre de concrétiser des décisions, mais les choses bougent un peu..
En attendant une politique de l'aménagement du territoire adéquate et que le syndrome des EHS soit reconnu "comme une maladie sociétale ou professionnelle par la Sécurité Sociale" (combat qui sera mené dès la rentrée prochaine), le professeur Belpomme préconise quelques principes de précaution.
Pas de téléphone portable pour les moins de 12 ans, pas non plus pour les femmes enceintes, pas d'antenne relais près des écoles, des crèches, des maternités et des hôpitaux, et surtout que toutes fréquences confondues, on ne dépasse pas les 1 volt / m dans les lieux publics...

Lire d'autres infos dans le blog




A SUIVRE: Médical



ATTENTION AUX ARNAQUES



   






Magnétisme


Enseignement de la Voyance et du Tarot de Marseille

 





Copyright © 2012. Tous droits réservés.
Entièrement réalisé par Josyane JOYCE
www.josyanejoyce.com
www.biotine-sep.com
www.nos18ansenmai68.com
www.tradi-cuisine.com
www.editions-josyanejoyce.com
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.joyce-voyance.com
www.joyce-reves.com
www.legende-des-siecles.com